Tout sur les vins
Chroniqueurs

Liqueurs québécoises : 5 nouveautés à découvrir

mercredi le 02 juin 2021
Modifié à 14 h 51 min le 12 juillet 2021
Par Jessica Harnois et Mariève Isabel

Ce mois-ci, nous vous invitons à découvrir un monde de saveurs et de surprises : celui des liqueurs québécoises. Qu’elles soient aux fruits du Québec ou d’ailleurs, aux herbes, au thé, au café ou encore au sirop d’érable, elles se boivent aussi sur glace ou se mélangent pour donner des cocktails originaux. Voici cinq nouveautés à découvrir.

Par Jessica Harnois et Mariève Isabel

Liqueur de sureau, Distillerie de Montréal

La Distillerie de Montréal est dans une période de créativité intense! Plusieurs nouveautés ont vu le jour en 2021, incluant cette liqueur de sureau. Ces plants sont très répandus au Québec, mais pas toujours appréciés à leur juste valeur, selon Lilian Wolfelsberger de la Distillerie de Montréal. Pour concocter cette liqueur, les fleurs puis les baies ont été cueillies à la main. La liqueur est assez sucrée, ce qui assure un bel équilibre avec l’amertume naturelle du sureau. Excellent seul ou en cocktail!

Liqueur de rhubarbe et liqueur de camerise, Distillerie Menaud

Voici un duo de liqueurs qui se fait le porte-étendard de deux fruits très aimés dans la province : la rhubarbe et la camerise. Commençons avec la rhubarbe. Le nez est intriguant, peut-être parce que l’odeur de ce fruit ne nous est pas si familière. Il faut dire aussi qu’elle a été combinée avec du bébé gingembre, ce qui lui donne aussi une teinte jaune aux reflets dorés. Elle n’est pas très sucrée et tout en finesse. La liqueur de camerise, pour sa part, est d’un rouge cerise intense. On sent bien la petite baie rouge qui se marie à merveille avec les notes salées et fruitées du gin Menaud.

Rubis nordique, liqueur de gin à l’airelle, Distillerie Puyjalon

Au tour de l’airelle maintenant d’être mise en valeur. Que d’originalité chez les distillateurs québécois! Nous voici en Côte-Nord, plus précisément à Havre-Saint-Pierre, à la Distillerie Puyjalon. La robe de cette liqueur est orangée, tirant sur le grenat. Au nez, elle est moins sucrée que les précédentes. En bouche, le fruit se dévoile dès l’attaque, avant de révéler une acidité marquée suivie d’une légère amertume. L’ensemble est très réussi, agrémenté de notes de poivre des dunes et de myrique baumier, un petit arbuste feuillu joliment surnommé le « bois-sent-bon ».

Liqueur de thé Angélique, Les Subversifs

Cette liqueur est apparue en toute subtilité sur les tablettes de la SAQ pendant la pandémie. Si vous êtes familier avec le yerba maté, une plante très populaire en Amérique du Sud, vous en reconnaîtrez tout de suite l’odeur et le goût. Ses notes légèrement boisées rappellent le thé earl grey. À ces arômes s’ajoutent une touche de thé du Labrador et de racine d’angélique. Vous devez absolument essayer cette liqueur en thé glacé ou en limonade; c’est rafraîchissant à souhait! Il suffit de mélanger deux onces de liqueur et une once de jus de citron, puis d’allonger avec de l’eau pétillante. Ajoutez-y des glaçons et garnissez avec une tranche de citron. Santé!

Liqueur de café infusé à froid, Station 22 et Barista

Station 22 renouvèle cette année sa liqueur de café avec une nouvelle étiquette et un nouveau fournisseur de café, le microtorréfacteur montréalais Barista. À la base de cette liqueur, on retrouve un mélange de cafés d’Indonésie qui regroupe les variétés Bourbon, Tintin, Ateng Super et Catimor, tous cultivées entre 1200m et 1600m d’altitude. Le café infusé à froid est ensuite combiné à un rhum ambré des Caraïbes pour donner une liqueur douce et veloutée, avec des notes de chocolat et de vanille. Vous pourrez vous préparer de somptueux café glacé cet été!

Autres choix possibles

Le monde des liqueurs québécoises ne s’arrête pas ici. Pour un tour d’horizon plus complet, il faudrait en mentionner plusieurs autres, comme la liqueur de cassis de Mona et filles, la liqueur d’agrumes Fleur de l’Île de la Distillerie Oushkabé, la liqueur d’anis Racines et les liqueurs amères des Spiritueux d’Iberville et la liqueur d’érable de la Distillerie Noroi. La liste est longue!

À votre tour d’explorer!

À lire aussi des mêmes collaboratrices: 

L'Espagne au cellier

Avril, mois des vins de la Californie

Les prêts-à-boire de l'été

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous