Chroniques
Tout sur les vins
Chroniqueurs

Avril, mois des vins de la Californie

vendredi le 23 avril 2021
Modifié à 14 h 32 min le 12 juillet 2021
Par Jessica Harnois et Mariève Isabel

Avril est le mois des vins de la Californie! Alors que certaines personnes croient encore que les vins de cette région sont tous capiteux avec beaucoup de sucres résiduels, ce n’est pourtant plus le cas. Bien sûr, tous les goûts sont dans la nature! Quoiqu’il en soit, la tendance actuelle est plutôt aux vins frais et exubérants, parfois étonnants et dignes de vos plus beaux soupers.

Collaboration - Jessica Harnois et Mariève Isabel  

Les classiques et les trésors cachés de la Californie viticole

Quand on dit « vins de la Californie », on pense spontanément à la vallée de Napa et le Sonoma County, les deux régions vedettes de cet état américain. Or, plusieurs autres endroits ont eux aussi des trésors à offrir, comme la vallée de Livermore, le Monterey County ou encore la vallée d’Edna, tous les trois sur les bords du Pacifique. D’autres vignobles ont plutôt choisi de s’établir dans les vallées intérieures ou même à l’Est, au pied des Sierra Foothills.

Du côté des cépages, les zinfandel, cabernet sauvignon, pinot noir et chardonnay sont les maîtres incontestés des vignobles. On y retrouve quand même plusieurs autres variétés : du côté des rouges, le merlot est aussi commun, alors que du côté des blancs, le sauvignon, le pinot gris et le viognier font eux aussi partie du paysage. Les assemblages côtoient les monocépages et les meilleures bouteilles de ces vignerons rivalisent avec celles de n’importe quel pays.

Un climat à la fois chaud et frais

La chaude et rayonnante Californie a la particularité d’avoir un système d’air conditionné naturel! En effet, à l’Ouest, ses 1 300 km de côtes montagneuses qui longent le Pacifique rafraîchissent l’air et favorisent la formation d’épais brouillards qui, le matin, couvrent et humidifient les vignes dans les vallées. Durant le jour, le vent fait lever la brume et les chauds rayons de soleil peuvent enfin atteindre les feuilles des ceps et les grappes de raisins. Ce système constitue un climat favorable à des cépages appréciant les températures fraîches, comme le chardonnay et le pinot noir.

Ivo Jeramez, du vignoble Grgich Hills. (Photo: Vignoble Grgich Hills)

Des valeurs environnementales indéniables

Dans l’état américain de l’ex-gouverneur Arnold Schwarzenegger, l’environnement est une valeur très importante. À preuve, 80% des vignobles sont certifiés « sustainable » (durables). L’innovation californienne en cette matière est d’ailleurs reconnue par tous. Il n’est donc pas étonnant d’y voir les vignerons se démarquer au chapitre de la viticulture durable, cherchant constamment à améliorer leurs méthodes afin de mieux protéger les gens et la planète. Par exemple, nous vous présentons dans cette chronique la maison Grgich qui pratique l’agriculture régénératrice, un type de culture va au-delà du bio et même de la biodynamie.

Un vent de liberté

Comme le résume la California Wine Institute : “We’re not bound by tradition, but enlightened by it.” (Nous ne sommes pas liés par la tradition, mais éclairés par elle). Libérées des dictats sévères qui font lois ailleurs, bénéficiant des connaissances techniques des plus grands œnologues au monde, les maisons de vins californiennes disposent d’une grande latitude pour explorer leurs terroirs, parfois encore à apprivoiser.

Voici trois excellents chardonnays découverts lors d’une dégustation virtuelle organisée par la California Wines le 13 avril 2021 dans le cadre du mois des vins de la Californie. Intitulé « Classics of California Chardonnay », ce séminaire proposait six chardonnays exprimant tous à leur façon le caractère californien. 

Grgich Hills, Napa Valley Chardonnay

Écouter Ivo Jeramez parler d’agriculture régénératrice est fascinant. Il s’agit clairement d’un sujet qui passionne le directeur de la production des vins chez Grgich Hills. Sur ses parcelles, aucun bêchage n’est pratiqué et encore moins l’application de pesticides chimiques. Au contraire, on essaie ici de reproduire les sols fertiles d’autrefois en introduisant du bétail dans le vignoble. Le but est de prendre soin du microbiome contenu dans les sols, afin de les régénérer.

Ce chardonnay – notre coup de cœur de la dégustation – est issu de levures indigènes, sans fermentation malolactique, mais avec quelques mois en barriques de chêne. Au nez, on distingue des notes de pêche et de fruits tropicaux, ainsi qu’une certaine douceur qui toutefois ne se retrouve pas en bouche. L’attaque est à la fois douce et franche, et bien vite l’acidité nous fait saliver. La finale s’allonge agréablement. L’ensemble est minéral et élégant. Ce vin n’est pas disponible à la SAQ, mais cette dernière tient toutefois quelques produits de ce vignoble à l’occasion. Gardez l’œil ouvert! 2018 Chardonnay, Napa Valley | Grgich Hills Estate  

Wente Vineyards Morning Fog Chardonnay, Livermore Valley

Une belle surprise que ce vin facile à boire et disponible à la SAQ pour 19,25$. Le nez est aromatique, avec des notes de pomme et, pour les nez les plus fins, de litchi. Pourquoi du litchi dans un chardonnay? C’est parce qu’on lui a ajouté 1% à 2% de gewurztraminer, une signature de cette maison, ce qui le rend plus aromatique encore. Comme le nom du vin le laisse deviner, une épaisse brume recouvre le domaine en avant-midi et parfois jusqu’au milieu du jour. Pour Niki Wente, qui représente la 5e génération de sa famille à faire du vin, ce chardonnay goûte la vallée de Napa! C’est un vin qui plaît même à ceux qui croient ne pas aimer les chardonnays américains. Un peu de bois sans excès, une texture d’une belle rondeur et une sapidité remarquable; voilà des ingrédients pour créer un vin accessible et plaisant. Wente Vineyards Morning Fog Livermore Valley  

 

Arroyo Vista Chardonnay - J. Lohr

J. Lohr, 2017 Arroyo Vista Chardonnay, Arroyo Seco, Monterey County

Tout comme pour le Wente, on peut dire que le Arroyo Vista représente bien les vins californiens. Pomme, poire et citron Meyer se détectent au nez et en bouche. Ces notes s’accompagnent d’une subtile amertume qui rappelle l’écorce de citron. Son passage en barriques lui confère une texture onctueuse en plus de lui ajouter des notes de vanille et de moka. Le vin est fruité tout en restant sec. Le boisé, quant à lui, est présent, mais encore une fois, sans abus. À noter que le vin que nous avons dégusté n’est pas disponible à la SAQ. Pour essayer les vins de ce vignoble, vous pouvez commencer avec un autre de leur chardonnay, comme le Riverstone Arroyo 2019 qu’on retrouve à la SAQ. J.Lohr Chardonnay Riverstone Arroyo Seco Monterey 2019

Pour en savoir plus sur les vins de la Californie, ne manquez pas le dernier séminaire de cette série. Il est gratuit, en ligne et ouvert à tous. L’événement virtuel aura lieu le 27 avril, de 14h à 15h30, et portera sur le cabernet sauvignon. Cliquez sur ce lien pour tous les détails et pour vous inscrire : California Wine Month - calwine.ca Bonnes dégustations!  

À lire aussi : L'Espagne au cellier

Liqueurs québécoises : 5 nouveautés à découvrir

Les prêts-à-boire de l'été

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous