Volailles: Olymel met fin à son regroupement d’éleveurs

Volailles: Olymel met fin à son regroupement d’éleveurs
(Photo : Depositphotos)

Un texte de Josianne Desjardins – Collaboration spéciale de La Terre de chez nous

Le géant de l’agroalimentaire Olymel a annoncé à sa centaine d’éleveurs qu’il mettait fin à son regroupement qui avait pour objectif d’équilibrer les surplus dans la production et ce, dès la période débutant le 21 février prochain.

À LIRE AUSSI: Porc: Olymel demande une révision du nouveau prix

Devant cette décision, les Éleveurs de volailles du Québec (EVQ) ont entrepris de créer un nouveau groupe afin que les éleveurs concernés n’aient pas à payer des pénalités en cas de dépassement de leur quota, comme le prévoit le Règlement sur la production et la mise en marché du poulet.

Appelé à réagir sur cette décision, le porte-parole de l’entreprise Richard Vigneault s’est limité à dire que d’autres regroupements sont disponibles pour les éleveurs. En effet, il existe huit autres grands regroupements liés à des acteurs de l’industrie, dont ceux d’Exceldor, de Nutrinor et de Sollio Groupe Coopératif.

S’ils ont été surpris par cette annonce, les EVQ ont toutefois convenu qu’il était «naturel» d’offrir ce service à leurs producteurs concernés. «On est déjà en train de mettre en place un regroupement pour faire en sorte que les membres puissent s’échanger les kilos en plus», explique le président Pierre-Luc Leblanc.

Les éleveurs touchés par ce changement peuvent aussi se joindre à l’un des regroupements existants en remplissant le formulaire d’adhésion prévu à cet effet au plus tard 30 jours avant le début de la période concernée.

Olymel met également fin à leurs services de mandataire, qui offraient aux membres de leur regroupement de compléter les différents documents périodiques reliés à leur élevage. Les producteurs concernés ont été contactés par l’entreprise au cours des dernières semaines. Ils ont la possibilité de joindre un autre regroupement ou de prendre eux-mêmes en charge la gestion de leurs documents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des