VIDÉO -Une plus grande autonomie pour trois nouveaux employés de FedEx

Par Mario Pitre
VIDÉO -Une plus grande autonomie pour trois nouveaux employés de FedEx
Marc Clément-Roy, assistant chef aux opérations chez FedEx, entouré de Kevin Riach, Steven Garand et Shawn Mckenna. (Photo : Mario Pitre)

Le marché du travail demeure encore difficilement accessible pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un TSA. Trois de ceux-ci ont cependant réussi les différentes étapes d’embauche et occupent un emploi régulier à l’entrepôt FedEx de Coteau-du-Lac.

Kevin Riach, Shawn Mckenna et Steven Garand ont officiellement commencé à travailler le lundi 8 février dans l’immense entrepôt de la rue Dupont. C’est pour eux l’aboutissement d’un processus d’intégration amorcé en 2019, dans le cadre du Programme spécialisé intégration au travail  offert par le CISSSMO.

Marc Clément-Roy, assistant chef aux opérations chez FedEx, explique que le projet a débuté à la suite de la fermeture d’un autre plateau d’intégration pour main-d’œuvre handicapée.

FedEx y a alors décelé une opportunité de venir en aide à ces usagers et a entrepris les démarches auprès du CISSSMO.

Steven Garand, Shawn Mckenna et Kevin Riach ont été accompagnés dans ce projet par Marc Clément-Roy de FedEx, Nancy Leblanc, Réal Vaudois et Michelle Crispo du CISSSMO, de même que Jacques Léger, directeur-adjoint chez FedEx. Les éducatrices Denise Allard et Maureen Néron ont aussi contribué. (Photo Journal Saint-François M.P.)

Pour l’équipe du CISSSMO, cette ouverture manifestée par FedEx se voulait idéale dans le succès du Programme d’intégration, indique Réal Vaudois, éducateur du programme. L’entreprise offrait notamment un job rémunéré, un horaire régulier, un environnement structuré, une formation adaptée complète et diverses facettes d’évaluation.

L’intégration des premiers usagers, tout comme l’entente de collaboration entre le CISSSMO et FedEx Supply Chain a débuté en septembre 2019.Le processus a connu un arrêt temporaire en mars 2020 en raison de la COVID-19 mais l’intégration a pu reprendre en août dernier.

Marc Clément-Roy assure que « les gars ont passé le processus régulier d’embauche, ils l’ont mérité leur poste. »

Des travailleurs heureux et motivés

Kevin Riach, Shawn Mckenna et Steven Garand avaient tous connu des expériences de travail supervisé dans divers milieux, notamment chez Moisson Sud-Ouest, chez Canadian Tire, ou au Collège de Valleyfield.

Mais l’opportunité d’un travail rémunéré, dans une grande entreprise, dans un environnement contrôlé, représentait pour eux un beau défi et une porte ouverte vers une plus grande autonomie. Ils seront affectés à la réception des marchandises.

« J’étais nerveux au début de travailler dans une grosse compagnie, mais là je suis très heureux d’être ici, de travailler en équipe avec des gars que j’aime », confie Kevin Riach.

Marc Clément-Roy, assistant chef aux opérations chez FedEx, donne des indications aux trois employés nouvellement embauchés. (Photo Journal Saint-François M.P.)

Shawn Mckenna pour sa part, possède déjà une expérience de vie active, ayant participé aux Jeux olympiques spéciaux à plusieurs reprises ainsi qu’à une expédition sur le Machu Picchu. « Pour moi c’est un nouveau défi, je suis bien content, mais en raison du travail qu’occupe ma mère dans une grande entreprise, je savais un peu à quoi m’attendre », dit-il.

Pour sa part, Steven Garand avait connu aussi quelques plateaux de travail desquels il avait retiré des doutes. « Ici, je pensais que j’aurais quitté après trois semaines, mais j’aime bien ce que j’ai vu et je vais rester », se réjouit-il. D’autant plus que, après avoir vécu en ressources familiale, le jeune homme habite maintenant dans son propre logement de façon autonome.

Une expérience prometteuse

Tous les intervenants reliés à ce projet s’entendent pour dire qu’il représente un grand succès et qu’il ouvre des portes à une plus grande intégration des travailleurs ayant une déficience intellectuelle ou un TSA.

« Vous êtes des défricheurs, vous avez déblayé le chemin pour d’autres travailleurs comme vous. On a connu certaines difficultés, mais tout le monde en sort gagnant grâce à vos efforts » a déclaré Réal Vaudois lors de notre rencontre, en soulignant l’ouverture manifestée par Fedex.

Jacques Léger, directeur-adjoint de l’entrepôt coteaulacois, a aussi souligné la collaboration et les efforts de l’équipe du CISSSMO et s’est dit surpris qu’il n’y ait pas davantage d’entreprises qui participent à ce genre de projet.

Bien que ce soit une première chez FedEx, le projet pourra prendre de l’ampleur et voir davantage de personnes atteintes de TSA et D.I. faire partie de l’équipe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires