VIDÉO – Construction d’une usine de biocarburants de 875 M$ en Montérégie

Rédaction L'Information d'affaires d'ici
VIDÉO – Construction d’une usine de biocarburants de 875 M$ en Montérégie
Vue des airs de la future usine Enerkem à Varennes. (Photo : Gracieuseté)

Une usine sera construite à Varennes au coût de 875 M$ grâce à Enerkem et des partenaires incluant Shell comme investisseur principal, Suncor et Proman, ainsi qu’Hydro-Québec et les gouvernements du Québec et du Canada.

Recyclage carbone Varennes (RCV) produira des biocarburants et des produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière résiduelle des sites d’enfouissement. L’usine mettra à profit l’hydrogène et l’oxygène renouvelables produits par électrolyse, dit-on, transformant ainsi la capacité hydroélectrique excédentaire du Québec.

Le projet permettra de créer plus de 500 emplois pendant la construction et une centaine d’emplois directs par la suite.

«L’usine deviendra une vitrine technologique et un porte-étendard du savoir-faire et du leadership québécois et canadien dans le développement et le déploiement de technologies propres et innovantes», affirment les partenaires. Ce, contribuant à une économie verte.

 

Une technologie développée par Enerkem

Le procédé thermochimique exclusif d’Enerkem permet la conversion du carbone en biocarburants et en produits chimiques renouvelables, à partir de méthanol, soit le produit intermédiaire du projet. Ces produits permettent de réduire la consommation d’hydrocarbures traditionnels utilisés pour le transport et dans les produits de la vie quotidienne (peinture, liquide lave-glace, plastiques et produits chimiques divers).

«C’est une réalisation majeure pour Enerkem de voir notre deuxième usine commerciale à grande échelle devenir une réalité […] Nous avons beaucoup appris de notre projet pilote initial à Westbury, au Québec, et de notre première usine de démonstration commerciale à Edmonton, en Alberta», a affirmé Dominique Boies, chef de la direction et chef de la direction financière chez Enerkem.

L’usine projetée soutiendra le Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030), la politique énergétique du Québec, et s’inscrit dans la volonté du gouvernement actuel de poursuivre le développement d’une économie circulaire moins dépendante des produits de combustion fossiles.

Faits saillants

  • Conversion de plus de 200 000 tonnes de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière résiduelle en une production annuelle de près de 125 millions de litres de biocarburants.
  • Contribution à la réduction des gaz à effet de serre (GES) équivalant au retrait de près de 50 000 véhicules de la route chaque année.
  • Construction d’une des plus grandes installations de production d’hydrogène et d’oxygène renouvelables au monde avec un électrolyseur de 87 mégawatts misant sur l’électricité verte du Québec.
  • Retombées économiques annuelles récurrentes de 85 M$ pour le Québec.
  • Investissement de 60 M$ depuis août 2019 pour le développement du projet, la préparation du site et l’obtention des permis requis. 
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires