Raphaël Vaillancourt sera bientôt à Dubaï… ou presque !

Raphaël Vaillancourt sera bientôt à Dubaï… ou presque !
Raphaël Vaillancourt (Photo : Initiative de journalisme local - La Relève)

Les 29 et 30 octobre, ne cherchez pas le Bouchervillois Raphaël Vaillancourt car il sera à Dubaï, aux Émirats arabes unis! Du moins, virtuellement…

Président de l’entreprise sportsnation.shop, ainsi que la boutique du complexe aquatique Laurie-Ève-Cormier de Boucherville, Raphaël est un jeune entrepreneur diplômé des HEC – il complète aussi une maitrise en commerce électronique – qui carbure à l’entrepreneuriat.

«Je suis toujours en contact avec l’équipe des HEC et c’est elle qui m’a lancé l’invitation à participer au colloque, raconte Raphaël. Je devais remplir un questionnaire et faire une vidéo YouTube pour expliquer qui je suis, mon parcours et ma vision. Faut croire que j’ai été convainquant car j’ai été retenu pour joindre la délégation canadienne, composée de 40 membres!»

Raphael rejoindra donc virtuellement la délégation pour le G20 Young Entrepreneurs’ Alliance, pour un «rassemblement» de centaines d’entrepreneurs à travers le monde. L’objectif du Sommet est de discuter avec les leaders, incluant des représentants gouvernementaux, pour faciliter et catalyser un changement mondial en soutien à l’entrepreneuriat de la jeunesse.

Le thème du sommet 2020 est L’entrepreneuriat, une source d’innovation et de résilience : pour une relance économique post-COVID-19 inclusive et durable.

«Il s’agit d’une expérience qui sera surement enrichissante car je pourrai entendre et échanger avec des centaines d’autres participants, se réjouit l’entrepreneur de Boucherville. Et j’y partagerai aussi ma vision du développement des affaires. Actuellement, les gouvernements supérieurs investissent énormément pour sauver de grandes entreprises mais s’il y avait un meilleur partage avec toutes les PME, je crois que l’on pourrait sauver plus d’emplois et contribuer à stimuler l’économie locale, car les PME font très souvent affaire avec des sous-traitants locaux, ce qui contribue à soutenir la vitalité de l’économie d’ici.»

Texte de François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires