Quint et MACH relancent le Centre Régional de Châteauguay

Photo de Patricia Blackburn
Par Patricia Blackburn
Quint et MACH relancent le Centre Régional de Châteauguay
Marc-André Bérubé, du groupe Quint, et Lizane Proietti, du groupe MACH. (Photo : Patricia Blackburn)

Le redéveloppement du Centre Régional de Châteauguay s’amorcera officiellement dans les deux prochaines semaines avec la construction de deux immeubles détachés dans le stationnement.

La succursale de la Banque Royale (RBC) sera la première à s’installer dans l’un de ces deux nouveaux bâtiments. Elle occupera celui situé au coin du boulevard D’Anjou et Saint-Joseph, à l’emplacement de l’ancien restaurant Tutti Frutti. Le bloc devrait être fini de construire vers le mois de novembre, et la RBC devrait être en mesure d’ouvrir sa nouvelle succursale au mois de janvier 2020.

Quatre restaurants annoncés

Marc-André Bérubé, VP Développement pour le groupe Quint, Nadine Renaud-Tinker, présidente de la division Québec pour la Banque Royale, Pierre-Paul Routhier, maire de Châteauguay et MarieChantal Chassé, députée, lors du lancement des travaux pour la construction de la nouvelle succursale de la RBC, le 3 juillet.

Un autre immeuble détaché sera construit en même temps et à quelques mètres de celui qui accueillera la RBC. Trois nouvelles bannières de restauration s’y installeront: «Allo Mon coco, Chocolats Favoris et Yuzu» indique Lizane Proietti, responsable du projet pour le groupe MACH. Ces bannières devraient ouvrir leurs portes d’ici janvier ou février 2020.

La construction de deux autres immeubles détachés sera enclenchée par la suite, à l’autre extrémité du stationnement (du côté du SuperC), pour un total de quatre. «L’immeuble qui sera situé au coin D’Anjou et Maheu accueillera un café de la chaîne Starbucks, le seul restaurant (dans les quatre immeubles détachés) qui sera pourvu d’un service au volant», spécifie Mme Proietti. Les bannières qui s’installeront dans le quatrième immeuble n’ont pas encore été confirmées.

Développement économique en tête

Le lancement de ces travaux a été souligné par une pelletée de terre symbolique, le 3 juillet, sur le site de l’ancien immeuble du Tutti Frutti, où sera construite la nouvelle succursale de la RBC. Le maire de Châteauguay, Pierre-Paul Routhier, des conseillers municipaux, les députées provinciale et fédérale, MarieChantal Chassé et Brenda Shanahan, des représentants des groupes Quint et MACH et des représentants de la RBC étaient présents. Tous ont salué l’apport de ce projet dans le développement économique du centre-ville de Châteauguay.

Discussions avec «de gros joueurs»

Marc-André Bérubé, du groupe Quint, et Lizane Proietti, du groupe MACH.

L’idée d’accueillir de grosses bannières à même le centre commercial déjà existant est toujours dans les plans des groupes Quint et MACH, qui indiquent que «les discussions sont déjà très avancées» à cet égard.  «Les plans sont d’installer ces plus gros commerces à l’une et l’autre des extrémités du centre commercial (deux de chaque côté), explique Marc-André Bérubé, responsable du projet pour le groupe Quint. L’entrée de ces nouveaux commerces donnera directement sur le stationnement, «dans le style des magasins Winners, précise-t-il. Ça permettra d’avoir des magasins plus éclairés et accueillants». Il n’a toutefois pas voulu révéler les noms des bannières.

Les rénovations de la devanture du centre commercial, déjà amorcées, devraient s’achever d’ici le mois de septembre ou octobre. Le stationnement sera également réaménagé, des arbres et de la verdure seront ajoutés.

L’ensemble du projet de redéveloppement représente un investissement de l’ordre de 7 M$ pour les Groupes Quint et MACH, qui ont acquis le Centre Régional en mai 2016.

Les bannières qui s’installeront dans les nouveaux espaces investiront aussi beaucoup d’argent. La RBC, par exemple, investira quelque 1,5 M$ pour réaménager sa succursale aux coins des boulevards D’Anjou et Saint-Joseph. «Nous aurons une succursale plus moderne, avec plus de visibilité et plus de services, dont trois guichets automatiques ouverts 24 heures, 7 jours sur 7», détaille Denis Dubé, directeur des communications pour la RBC.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des