Chroniques
Trucs pour investir à la bourse

Qu’est-ce que le risque à la bourse ? Ces 11 réponses possibles…

mercredi le 12 mai 2021
Modifié à 15 h 13 min le 14 juin 2021
Par Hugo Bélanger

L’homme d’affaires milliardaire Warren Buffet dit que le risque, c’est vous. Je suis de son avis pour toutes les raisons que j'évoque ici;

Collaborateur - Hugo Bélanger

-Le risque est de ne pas savoir ce qu’on le fait. -Le risque est d’acheter un stock en se disant qu’il va toujours monter (le fameux Buy and hold).

-Le risque est de tomber en amour avec une compagnie.

-Le risque est de faire confiance à son entourage ou à des chroniqueurs (voir la chronique précédente).

-Le risque est de croire qu’on va faire beaucoup d’argent facilement. -Le risque est de diversifier tellement son portefeuille que les profits d’une action compensent pour les pertes de l’autre. Donc, au final, l’investisseur ne fait pas d’argent.

-Le risque est d’acheter des actions pas chères ou des penny stocks (en bas de 1 $ l’action).

-Le risque est d’acheter des actions quand vous l’investisseur les trouve basses (couteau qui tombe dans le jargon du milieu).

-Le risque est de rajouter de l’argent dans une action en baisse.

-Le risque est trop souvent le manque d’éducation (ce qui n’a rien à voir avec l’école, en passant).

-Le risque est surtout de ne pas avoir de méthode ou de plan pour savoir quand acheter et quand vendre.

Faire des choix réfléchis

Vous prenez 15 heures à magasiner un divan de 4000$, mais vous signez un chèque – en blanc ! – en achetant des actions d’une entreprise avec 50 000$ puisés dans vos REER sans y penser plus de 5 minutes? Ça n’a pas de sens. La bourse, c’est très risqué. Mais en même temps, en 2021, le risque peut s’amenuiser avec les outils de transactions (plateforme de courtage – soit via une banque ou d’autres) qui sont disponibles gratuitement, en temps réel sur le mobile, et ce, à très peu de frais. Se créer un compte sur Tradingview ou sur Investors.com, lire les bons ouvrages; tout est accessible maintenant.

Étude de cas de gestion de risque classique

Vous achetez une action de la compagnie XYZ. Si l’action baisse de 8% du point d’entrée (point d’achat), vous avez perdu et vous devez vendre immédiatement. Vous ne devez pas creuser votre perte. La conclusion est que n’avez pas acheté au bon moment. C’est votre faute. De même, si votre action grimpe de 20 à 25% assez rapidement, et que vous n’avez pas d’indicateur pour te dire que la montée n’a pas fini, vous devez vendre, et encaisser ses profits avant de les perdre ou, pire encore, qu’ils se transforment en perte.

La bourse repose sur des mathématiques, comme le baseball. Un bon frappeur au baseball joue pour .300. Jamais vraiment plus. Donc, 7 fois sur 10, il se fait retirer. La bourse, c’est la même base de calcul. Il faut frapper plein de coups surs, sachant que vous ne jouerez pas en haut de .300, mais que vos bons coups compenseront pour vos retraits. Il n’est pas nécessaire de faire de gros coups de circuits, mais plutôt plein de coups sûrs.

À lire du même collaborateur :  Bourse : apprendre, c'est à la base d'un métier

Avant de sauter dans la piscine !  

À propos d'Hugo Bélanger

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous