Tout sur les vins
Chroniqueurs

4 bons vins à s'offrir pour le week-end

jeudi le 02 décembre 2021
Modifié à 15 h 47 min le 01 décembre 2021
Par Jessica Harnois et Mariève Isabel

Le Château des Roches est l’une des propriétés de Frédéric Brochet d’où proviennent les raisins servant à élaborer le vin Brochet. (Photo gracieuseté)

Si vous êtes comme nous, quand le week-end arrive, vous vous mettez à penser aux bons soupers que vous ferez avec votre famille ou vos amis. Pour ces belles occasions, rien de mieux que de sortir une bonne bouteille qui fera honneur à vos invités et à vos talents dans la cuisine.

La bouteille fait l’occasion

Nous pensons qu’il ne faut pas nécessairement attendre les grandes journées spéciales pour se gâter. Souvent, comme on dit, c’est la bouteille fait l’occasion! Goûter un beau vin d’ailleurs, découvrir des produits en importation privée, choisir un vin dans sa cave, se permettre un luxe à l’occasion: tout cela fait partie des bonheurs de la vie.

Certes, il y a d’excellents vins à 14$ et même moins. D’ailleurs, nous vous en présentons souvent! Quand même, se permettre une belle bouteille de temps en temps en vaut la peine si vous aimez découvrir de bons crus. Et c’est préférable d’acheter une bouteille de meilleure qualité que des vins peu qualitatifs en grande quantité. Boire moins et mieux est la meilleure façon d’apprécier l’art du vin et d’en profiter au maximum.

Le prix du vin

Pourquoi certains vins coûtent-ils plus chers? C’est une bonne question à se poser! Plusieurs facteurs influencent les prix. Parmi ceux-ci, notons : le rendement des vignes; l’échelle à laquelle les vins sont travaillés (à la main ou à l’aide de machines); le prix des terres (un acre au Piémont coûte plus cher qu’un acre dans le Languedoc!); le prix des certifications lorsqu’un vin en possède; sans oublier, bien sûr, la qualité et la rareté.

Un vin à 35$ n’est pas nécessairement meilleur qu’un vin à 15$. Il y a toutefois de bonnes chances pour que le moins cher des deux soit ce qu’on appelle un vin «d’entrée de gamme», c’est-à-dire produit en plus grande quantité et souvent à boire en jeunesse, alors que le deuxième est un vin mieux élaboré ou plus rare. Il est aussi probable qu’il ait un potentiel de garde plus élevé, mais pas toujours.

Sans plus tarder, voici quatre coups de cœur qui feront le bonheur de vos invités et le vôtre lors de votre prochain souper de fin de semaine!

 

Brochet Réserve Val de Loire

https://www.saq.com/fr/13919041 | 20,25$

Pour le prix, vous avez là un coup de cœur assuré. Ce sauvignon du Val de Loire a une étiquette accrocheuse qui joue sur les mots. En effet, «Brochet» a ici un double sens : non seulement s’agit-il du poisson le plus populaire de la Loire, mais c’est aussi le nom de famille du producteur! Et, vous l’aurez deviné, ce vin accompagnera à merveille les poissons blancs au citron. Le vin a beaucoup de vivacité, avec une touche herbacée typique à ce cépage. Il a un éclat en bouche tout simplement sublime. En prime, c’est un vin bio. Sa minéralité en fera aussi un bon compagnon pour les huîtres.

 

Fumée blanc Fautor

https://lesfillesduvigneron.ca/product/fume-blanc/ | 41,50$

Si votre budget vous le permet, vous ne serez pas déçu avec cet autre sauvignon, cette fois dans un tout autre style. Celui-ci nous vient de Moldavie, de la maison Fautor, le vignoble le plus primé du pays. Vous serez charmés dès le nez qui est magnifique, mais attendez de le mettre en bouche! Ce sera un moment de pure joie! Typique au sauvignon, il a une acidité bien marquée, mais aussi une texture remarquable en bouche, avec beaucoup de longueur. Le «fumé blanc» est un terme qui se réfère non pas au bois – bien que celui-ci ait fait 6 mois en fût – mais plutôt à sa minéralité; on parle de pierre à fusil ou encore de silex. Nous l’aimons à l’apéro, pour pouvoir bien le savourer. Il est disponible en importation privée auprès de l’agence Les Filles du vigneron. Vous trouverez tous les détails en visitant leur site.

 

Pian delle Vigne Rosso

https://www.saq.com/fr/14719876 | 25,15$

Année après année, c’est le coup de foudre pour ce Rosso di Montalcino. On a affaire ici au petit frère du Brunello di Montalcino, mais il se détaille à 25$ comparé à 74$ pour le Brunello. Il s’agit d’une très belle affaire, puisque ce vin de la grande famille Antinori est délicieux. On le boit en jeunesse. Il a ce caractère très distinctif du cépage sangiovese : une touche d’épice et particulièrement de poivre. Que c’est bon! Les tannins sont mi-corsés, mais aussi bien arrondis en bouche. Le bois est bien intégré. Vous pourrez le servir avec des pâtes, des pizzas ou tout autre met italien.

 

Domaine Skouras Megas Oenos 2017

https://www.saq.com/fr/14020483?q=Megas+Oenos | 35,50$

Après la France et l’Italie, nous vous amenons en Grèce au domaine Skouras, dans le Péloponnèse. Ce vin rouge est composé à 80% d’agiorgitiko avec un 20% de cabernet sauvignon. Reconnu pour son potentiel de garde, ce vin, malgré ses 5 ans, n’a pas encore réellement commencé à vieillir. Il pourra être conservé encore bien des années. L’idéal, si vous voulez vous gâter, est d’en acheter quelques bouteilles; on en garde une pour boire en jeunesse et les autres pour la cave, question de les laisser prendre de l’âge. Le vin est déjà excellent, malgré son jeune âge. Son nez est complexe, sur les fruits rouges mûrs et les épices comme le clou de girofle. On y dénote aussi une pointe de tabac et de moka. Un véritable bouquet! La bouche est équilibrée à souhait, ample et fraîche. C’est un vin facile à boire et il sera excellent avec une moussaka.

Sur ce, nous vous souhaitons une belle fin de semaine et d’excellentes dégustations!

Santé!

 

Le Megas Oeno (qui veut dire « grand vignoble ») est élaboré au Domaine Skouras, en Grèce. (Photo gracieuseté)