Actualités

Promotions Atlantiques fête ses 50 ans

mardi le 12 mai 2015
Modifié à 0 h 00 min le 12 mai 2015
Par

AFFAIRES. Impossible de ne pas connaître au moins l'un des milliers de produits qu'a conçus ou distribués les Promotions Atlantiques: les poêles T-Fal, les balais Oscar, le tapis Sauve-Pantalons, le Krazy Karpet, le savon Hertel et les produits Starfrit. La prolifique entreprise longueuilloise célèbre cette année ses 50 ans.

«Tout ça a commencé dans un bureau de la rue Saint-Jean, à Québec. On était deux employés», relate le président-fondateur, Jacques Gatien, lors d'un cocktail-dinatoire soulignant le 50e anniversaire de l'entreprise. L'homme d'affaires avoue que s'il avait su dès le départ l'ampleur qu'a pris l'entreprise qu'il a bâtie, il aurait «viré de bord et serait parti en courant»!

Spécialisée dans les articles de cuisine

Au fil des ans, la grande variété de produits de Promotions Atlantiques s'est tranquillement concentrée en une seule branche: les articles de cuisine.

«On m'a déjà dit que quelqu'un qui touche à tout ne va finalement nulle part. Depuis une quinzaine d'années, nous avons une orientation stratégique, fait part M. Gatien. Nous avons vendu des produits qui marchaient, et nous avons mis nos efforts dans un secteur, pour limiter nos interventions. À partir de ce moment, nos profits ont grimpé.»

S'il se dit fier de tous les produits qui ont connu du succès, M. Gatien reconnait qu'il lui a été difficile de vendre le tapis Sauve-Pantalons, arrivé sur le marché dans les années 80. Le produit a fait l'objet d'une longue bataille juridique, au terme de laquelle le juge a annulé le brevet.

«Les copies étaient sur le marché, nous n'avions aucune chance», relate M. Gatien.

Record de vente de…records

Dans le petit musée fraîchement aménagé dans le bâtiment du parc industriel de Longueuil se côtoient nombre de produits qu'a commercialisés Productions Atlantiques. Sur un écran tournent aussi en boucle toutes les info-publicités présentant les ustensiles Starfrit et autres produits de l'entreprise.

La gamme Starfrit, qui se vend jusqu'en Amérique du Sud et en Afrique du Nord, a débuté avec un coupe-frites. «C'est de là qu'est venu le nom», explique le vice-président Gilles Gosselin.

Outre ce grand succès, l'entreprise compte aussi un autre fait notable à son actif: un record de ventes de disques vinyles, en 1976. «On a vendu 300 000 copies de la Soirée québécoise du temps des Fêtes. Le record est calculé au pro rata, précise M. Gosselin. Et 300 000 copies, c'était énorme pour le Québec!»

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous