Pacini fait voyager ses employés pour les garder

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Pacini fait voyager ses employés pour les garder
(Photo : Archives)

Alors que le monde de la restauration doit composer avec une grave pénurie de main-d’œuvre, les restaurants Pacini avaient prévu le coup il y a 18 ans en donnant la possibilité à leurs employés de voyager aux frais de l’entreprise. L’impact positif se fait ressentir, d’après la compagnie.

En mai dernier, un groupe de 10 serveuses et serveurs travaillant dans l’une des 26 succursales Pacini au Québec s’est envolé pour un séjour de 8 jours en Italie. Chaque année au printemps, d’autres font ce voyage offert par l’entreprise.

C’est par l’entremise d’un concours de ventes de vin en restaurant que les employés peuvent se qualifier et avoir une place dans le groupe, explique Liette Charest, directrice de la restauration.

En Italie, les employés sont plongés dans la «vraie culture» italienne», souligne Mme Charest.

«C’est un voyage d’immersion. Nous visitons plusieurs vignobles, rencontrons des familles locales et goûtons à de la nourriture typique de l’Italie, raconte celle qui a accompagné à quelques reprises les groupes.

Bien qu’il s’agisse d’une semaine de formation en soi, Mme Charest qualifie ce séjour de «voyage de rêve» et précise que l’effet est immédiat sur le taux de rétention du personnel.

«Ce genre de concours les garde encore plus motivés et stimulés à bien performer. Même quand certains doivent quitter parce qu’ils étaient aux études, par exemple, ils parlent en bien de leur employeur», fait-elle remarquer.

Elle souligne d’ailleurs que les cuisiniers ont également eu droit à des voyages de formation à une certaine époque et que le taux de roulement était à son plus bas. Pacini songe d’ailleurs à ramener ces formations, précise Mme Charest.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre
Guest
Pierre

Bravo, cela répond aussi à une loi qu’un Compagnie doit investir 1 pour-cent de son chiffre d’affaires en formation.