Actualités

Malgré la pandémie, Brossard a engrangé des surplus de 21,9 M$ en 2020

samedi le 22 mai 2021
Modifié à 10 h 39 min le 21 mai 2021
Par Geneviève Michaud

Dans une année 2020 marquée par la pandémie de COVID-19, mais également par une importante croissance du marché de l’immobilier, la Ville de Brossard a pu dégager d’importants surplus de 21,9 M$. Au cours de son dernier exercice financier, Brossard a ainsi vu ses revenus augmenter de 12,3 M$, alors que ses dépenses diminuaient de 9,6 M$. La source principale de cette hausse des revenus est évidemment l’aide financière de 8 M$ reçue du gouvernement provincial – qui, bien qu’elle soit versée pour 2020 et 2021, doit être entièrement comptabilisée dans les états financiers de 2020, précise la Ville. Les 4,3 M$ supplémentaires engrangés par la Ville sont quant à eux attribuables à des transactions immobilières d’importance et aux revenus additionnels de droits de mutation reliés à la hausse des valeurs foncières. Les économies reliées à la rémunération et à l’annulation ou le report d’activités, de projets ou de programmes expliquent de leur côté la baisse de 9,6 M$ des dépenses municipales. Les faibles taux d’intérêt ont par ailleurs fait diminuer légèrement le service de la dette. S’établissant à 275,8 M$, la dette de la Ville, qui inclut la portion versée à l’agglomération de Longueuil, est à un niveau similaire à celui de l’année précédente. «Les états financiers démontrent concrètement l’engagement des membres du conseil envers nos citoyens, a déclaré la mairesse Doreen Assaad lors de la présentation des états financiers, le 18 mai. Je suis confiante que cet exercice illustre une fois de plus que les Brossardois demeurent en tout temps au cœur de nos priorités dans la mise en œuvre d’une offre de services à la hauteur des aspirations de notre population.» Réalisations à souligner Même si l’année 2020 a été chamboulée par la COVID-19, Brossard se réjouit d’avoir pu mener à bien plusieurs projets au bénéfice de ses citoyens, investissant 21,6 M$ dans plusieurs projets structurants. On note entre autres la finalisation du Complexe aquatique; la réfection de Grande-Allée et de la rue Baillargeon; les infrastructures TOD Solar Uniquartier; et la poursuite du programme d’investissements dans les parcs et espaces verts. Infrastructures et fardeau fiscal Brossard compte bien mettre ces 21,9 M$ de surplus à profit, majoritairement pour renouveler ses infrastructures et pour alléger le fardeau fiscal de ses citoyens. Ainsi, une somme de 12 M$ sera consacrée aux infrastructures, soit 8 M$ qui seront versés dans un fonds pour investissements futurs; 3 M$ qui constitueront une réserve foncière pour d’éventuelles acquisitions de terrains; et 1 M$ qui sera investi dans les parcs. Un total de 6 M$ sera réservé pour faire face aux impacts de la pandémie, soit 4 M$ pour acquitter les dépenses et imprévus et ne pas augmenter le compte de taxes résidentiel pour 2021 et 2 M$ pour gérer le risque économique futur. «Ce faisant, le conseil municipal de Brossard joue pleinement son rôle en tant que gouvernement de proximité responsable, à l’écoute des citoyens et des entreprises face à contexte exceptionnel de pandémie», affirme la mairesse. La Ville consacrera également 1 M$ à des projets liés à l’environnement ainsi qu’à la bonification de la foresterie urbaine.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous