L’UPA se positionne comme un acteur de l’économie sociale

L’UPA se positionne comme un acteur de l’économie sociale

Le siège social de l'UPA est situé sur le boul. Roland-Therrien, à Longueuil

Crédit photo : Archives - L'Information d'affaires d'ici

Un texte d’Ariane Desrochers – Collaboration spéciale de La Terre de chez nous

Une étude commandée par l’Union des producteurs agricoles (UPA) révèle que l’organisation syndicale consacre 60% de ses activités à des services aux agriculteurs s’apparentant à de l’économie sociale. Cette proportion atteint 80% chez les groupes affiliés, tels que les Producteurs de lait du Québec.

Le soutien apporté aux membres, tant en comptabilité et fiscalité qu’en emploi ou en prévention, sont quelques-uns des exemples recensés dans cette analyse de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) et de la Coopérative de solidarité Carbone.

«[Nos chiffres reposent] sur l’analyse des tâches, ce à quoi les [employés] consacrent leur énergie», précise le directeur général de l’IRÉC Robert Laplante, qui signe l’étude avec l’expert en agroalimentaire Renaud Sanscartier.

Services collectifs

Le directeur général de l’UPA Charles-Félix Ross est heureux de pouvoir chiffrer la contribution de son organisation à la collectivité.

«La perception de bien des gens par rapport à l’Union est qu’on est un gros syndicat qui fait des revendications, mentionne-t-il. Oui, c’est notre mission première, mais on fait autre chose que ça et ce qu’on fait, c’est de l’économie sociale.»

M. Ross donne l’exemple du transport du lait géré par son regroupement d’agriculteurs.

«Ça se fait au bénéfice des membres; c’est géré par une structure démocratique et l’objectif n’est pas de faire de l’argent, insiste-t-il. Sans ça, le producteur en Abitibi ou en Gaspésie n’aurait personne pour aller chercher son lait ou la facture serait pas mal plus salée.»

En fait, précise l’étude, la portion non syndicale des activités de l’UPA répond pratiquement à tous les critères de l’économie sociale.

«Seul son statut juridique [de syndicat] n’est pas conforme au critère établi par la Loi de l’économie sociale», peut-on lire.

Cela n’empêche pas les auteurs de l’étude d’encourager l’organisation à approcher le Chantier d’économie sociale pour tisser des liens avec lui.

Exemples de services rendus par l’UPA

  • Services de comptabilité et de fiscalité offerts par les fédérations régionales
  • Centres d’emploi agricole
  • Mutuelle de prévention
  • Conseils en immigration pour les travailleurs étrangers temporaires
  • Services de gestion des risques de marché mis en place par les Éleveurs de porcs du Québec
  • Gestion du transport du lait et péréquation des frais de transport instaurées par les Producteurs de lait du Québec
  • Réserve stratégique de sirop d’érable administrée par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec
  • Programme Lait-école, géré par les Producteurs de lait du Québec
  • Programme Le poulet du Québec en cadeau, des Éleveurs de volailles du Québec
  • Partenariat de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec avec la Fondation OLO, le Club des petits déjeuners du Québec, Leucan et La Tablée des chefs
  • Conseil de promotion de l’agroalimentaire québécois (Aliments du Québec)
  • UPA Développement international (UPA DI)
  • Service des publications
  • BHLF avocats

 

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des