La valeur d’un centre d’achat régional chute de 17 %

Par Michel Thibault
La valeur d’un centre d’achat régional chute de 17 %
(Photo : Archives)

La valeur du plus gros édifice commercial de Châteauguay affiche une baisse de 7 M $ au nouveau rôle d’évaluation municipal. Pour les propriétaires du Centre régional de Châteauguay, cela signifie un compte de taxes réduit de 231 000 $.

 

Le Centre Châteauguay

À lire aussi : La valeur de 6829 immeubles a baissé à Châteauguay

De 1 M $, en 2019, la facture de la Ville pour cet immeuble passe à 771 312 $, soit une baisse de 23 %, selon les données du rôle d’évaluation disponible sur le site internet de Châteauguay. La valeur qui était de 42,6 M $ au rôle 2016-2019 glisse à 35,53 M $ au nouveau rôle. Un recul de 17 %. Il est question ici des valeurs marchandes aux 1er juillet 2014 et 2018 respectivement.

Valeurs commerciales en hausse

Le Centre régional fait partie des 6829 propriétés de la Ville de Châteauguay dont la valeur a stagné ou baissé entre ces deux dates. Plusieurs centres commerciaux plus petits se retrouvent parmi les 8580 immeubles dont la valeur a augmenté, a constaté Le Soleil de Châteauguay en vérifiant quelques adresses au rôle accessible au public.

160 au 180 D’Anjou

C’est le cas du centre commercial où loge entre autres Vidéotron, au 160 à 180, boulevard D’Anjou. Sa valeur au rôle a progressé de 14 %, soit de 15,5 M $, à 17,6 M $. Son compte de taxes augmente de 8,7 %, à 382 649 $ cette année comparé à 351 868 $ en 2019.

Centre Midway à Châteauguay.

Le Centre Midway, le Centre Maple, le Canadian Tire et le Walmart affichent aussi des hausses variables au nouveau rôle par rapport au précédent.

Considérant qu’en moyenne les valeurs étaient à la hausse, la Ville a réduit de 4,35 % le taux d’impôt foncier non résidentiel applicable aux commerces. Il est de 2,1512 par 100 $ d’évaluation en 2020 comparé à 2,2491 en 2021.

Baisse expliquée

Comment expliquer l’importante diminution de valeur du Centre régional ?

La montée du commerce en ligne constitue un facteur, selon Jérôme Olivier Rancourt, évaluateur agréé chez Évimbec, la compagnie qui confectionne le rôle d’évaluation de Châteauguay. Le concept a aussi son importance. «L’attrait pour des centres commerciaux régionaux est en diminution à travers le Québec», fait part M. Rancourt. Il  nuance en précisant que certains types de centres comme ceux avec de la restauration et des divertissements, ainsi que les Power Center ont encore la cote.

Le Centre régional de Châteauguay n’a pas de volet de divertissement. «Il s’est vendu 31,25 M $ en 2016. On n’avait pas le choix de le baisser en fonction de la valeur marchande. Il faut tenir compte de la vente», souligne l’évaluateur agréé.

Relance

Le Centre est actuellement en redéveloppement. Les nouveaux propriétaires ont amorcé des rénovations et la construction d’immeubles dans le stationnement qui accueilleront une banque et de nouvelles bannières.

Nouveaux édifices en construction dans le stationnement du Centre Châteauguay.

Voir : Coup d’envoi d’un premier projet au Centre régional

Chocolats favoris s’installe à Châteauguay

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des