Automobile
Actualité

La controverse du Cobalt

mercredi le 18 mai 2022
Modifié à
Par Benoit Charette

autoben@videotron.ca

Le cobalt est avec le nickel et le lithium est un des éléments essentiels dans les batteries de véhicules électriques. Il est utilisé avec le nickel dans la cathode des batteries et représente environ le quart du coût total d’une batterie. Le Cobalt fait aussi l’objet d’un grave inconfort pour les droits de l’homme. Deux tiers de tout le cobalt se trouvent dans des mines de la République Démocratique du Congo où perdure une guerre civile depuis des décennies qui sont financées par les grandes mines pour l’accès aux droits des précieuses terres qui renferme le cobalt. On fait travailler de jeunes enfants de force dans des conditions inacceptables pour avoir du cobalt dans les voitures et les téléphones intelligents.

Demande qui augmente en flèche

Jusqu’à tout récemment, ce sont les petits appareils électroniques qui alimentaient la demande de cobalt parce que de nombreuses petites batteries ont toujours besoin d'une cathode et d'une anode dans chacune d'elles. Une batterie de téléphone n'a pas besoin d'autant de matériaux qu'une batterie de voiture électrique ou hybride, mais d'un autre côté, on fabrique beaucoup plus de téléphones, de sorte que la différence est une question de volume. Il y a environ 15 milliards d'appareils mobiles dans le monde, contre 7,2 millions de voitures électriques.

Pénurie déjà en cours

Le Financial Times rapporte que 176 370 tonnes de cobalt ont été produites en 2021. Cependant, la demande mondiale de l'année dernière était de 192 904 tonnes, dépassant déjà ce qui peut être extrait. L'industrie automobile à elle seule a demandé 65 036 tonnes de cobalt l'année dernière, soit plus d'un tiers de la demande totale ; comparativement, les téléphones intelligents n'ont représenté que 28 660 tonnes de cobalt.

Un désastre environnemental

Alors que certains constructeurs, comme Tesla, essaient de se dissocier du Cobalt avec des cathodes uniquement en nickel. La Russie, troisième producteur de nickel de la planète est en arrêt complet depuis le début de la guerre avec l’Ukraine et le prix du nickel a été multiplié par 6 depuis 3 mois. Tout cela sans oublier les dégâts environnementaux que cause l’extraction de ces minerais. Si vous croyez que les sables bitumineux polluent, les mines de cobalt et de nickel ne font pas mieux.

Il faudra trouver des solutions plus propres

En ce moment, une énorme quantité de cobalt de bonne qualité se trouve dans des appareils électroniques dépassés. Des vieilles tablettes électroniques aux ordinateurs portables, la race humaine a traité les batteries lithium-ion comme une ressource infinie alors qu'ils ne le sont pas vraiment ou, à tout le moins, qu'ils sont jetables. Actuellement, la récupération des métaux des appareils intelligents est incroyablement sous-développée et implique l’utilisation d’acide toxique pour extraire les précieux métaux. Nous serons peut-être obligés de nous tourner vers les poubelles pour récupérer ce que nous y avons négligemment jeté et nous pourrions construire des emballages plus faciles à recycler, mais cela ne suffira peut-être pas à résoudre notre problème. Il faudra trouver des solutions moins dommageables pour l’environnement et trouver aussi un procédé plus propre de l’extraction à la récupération du produit.

Le texte La controverse du Cobalt provient de L'annuel de l'automobile - Actualité automobile