Actualités

La Caravane des cultures de retour pour une huitième saison

lundi le 23 mai 2022
Modifié à 14 h 24 min le 17 mai 2022
Par Marc-André Couillard

macouillard@coupdoeil.info

Savanna Fong, agente de développement économique, Sonia Dumais, directrice générale, Kristalna Vincent-Douville, directrice régionale de la Coopérative de développement régional du Québec région de la Montérégie, Mario Bisaillon, agent de développement économique volet Accès entreprise, Jonathan Lucier, coordonnateur de la Caravane des cultures, Nicolas Chatel-Launey, agent de développement au Pôle d'excellence en lutte intégrée et Isabelle Matteau, coordonnatrice du Pôle d'excellence en lutte intégrée et développement durable. (Photo : gracieuseté)

La camionnette de la Caravane des cultures sillonne à nouveau les routes de la MRC des Jardins-de-Napierville pour vendre des fruits et légumes frais et locaux dans les différentes municipalités depuis le 16 mai.

La huitième saison de la Caravane des cultures se poursuivra ainsi jusqu’au 30 septembre. La camionnette fera des arrêts dans huit des onze municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville.

Cette année, Jonathan Lucier est de retour à la coordination de ce projet qui est chapeauté par le Centre local de développement des Jardins-de-Napierville (CLD).

Nouvel horaire
Plusieurs nouveautés sont au rendez-vous cette saison, en commençant par l’horaire de la Caravane, qui est maintenant du lundi au vendredi.

« Le mardi avant-midi et les fins de semaine, nous allons être présents lors d’événements publics organisés par les municipalités, les écoles, les camps de jour ou les organismes communautaires, explique M. Lucier. Ça va nous permettre d’être davantage en mode éducatif et promotionnel. Nous voulons que la Caravane soit partout où il y a du monde. »

Elle sera notamment présente le 14 mai à Saint-Michel et à Saint-Édouard, à l’occasion d’une journée lors de laquelle des arbres seront donnés aux citoyens.

« On veut aussi faire de la sollicitation auprès des entreprises, -ajoute-t-il. La Caravane pourrait s’y arrêter pendant 30 minutes ou une heure pour permettre aux employés de faire leurs achats. Ça nous permettrait de nous faire connaître davantage. »

Plus d’espace et de variété
La Caravane a été réaménagée et dispose maintenant de 50 % plus d’espace pour ses étals de fruits et légumes.

« Nous avons ajouté une troisième étagère de chaque côté à l’intérieur du camion, dit M. Lucier. Nous avons gagné 11 pieds linéaires de surface de vente. Nous allons aussi changer la luminosité pour que ce soit moins sombre. »

Cette année, la Caravane veut mettre davantage l’emphase sur les produits des agriculteurs locaux et en bonifier la variété.

« Les agriculteurs qui ont une petite production vont trouver plus difficile d’avoir leur propre marché à la maison. La Caravane peut alors se mettre au service de tels producteurs et devenir leur revendeur », illustre M. Lucier.

Projet de coopérative
La Caravane des cultures pourrait être appelée à se transformer en marché coopératif. C’est du moins une idée qui est présentement explorée. Un comité provisoire regroupant des clients, des producteurs, des bénévoles et le CLD est en voie d’être formé. « Tous ceux qui veulent bonifier le projet seront les bienvenus », souligne M. Lucier.

Cette idée de créer une coopérative vise à assurer l’autonomie financière du projet et à le bonifier.

« Une coopérative nous permettrait de jouer plus large, explique M. Lucier. Ça nous permettrait peut-être de fonctionner à l’année, d’avoir un deuxième camion ou encore d’avoir pignon sur rue quelque part, par exemple. Ça nous permettrait d’impliquer davantage les agriculteurs. On pourrait aussi développer un volet éducatif et faire des présentations dans les écoles. »

La décision de former ou non une coopérative sera prise d’ici la fin de l’été.

Emplois
La Caravane est à la recherche de deux commis, pendant huit semaines, à raison de 35 heures par semaine. Ils devront être âgés de 15 à 30 ans, puisque la Caravane participe au programme de subvention salariale Emploi d’été. L’horaire est principalement du lundi au vendredi et le salaire est de 14,75 $ l’heure. Les personnes intéressées ont jusqu’à la fin mai pour postuler via la page -Facebook de la Caravane des cultures ou par courriel à l’adresse caravane@cldjdn.ca.

« Nous serons heureux d’accueillir ceux et celles qui désireront faire du bénévolat au cours de la saison, et ce, au rythme qui leur conviendra », conclut M. Lucier.

Horaire de la Caravane des cultures
• Lundi (16 h à 19 h): Saint-Jacques-le-Mineur (Parc du triangle)

• Mardi (16 h à 19 h): Saint-Bernard-de-Lacolle (Centre Jules-Rome et Parc régional)

• Mercredi (11 h à 13 h): Saint-Michel (MRC des Jardins-de-Napierville)

• Mercredi (16 h à 19 h): Saint-Édouard (Centre communautaire)

• Jeudi (11 h à 13 h): Saint-Rémi (Caisse Desjardins)

• Jeudi (16 h à 19 h): Sherrington (Église Saint-Patrice)

• Vendredi (13 h à 15 h): Hemmingford (Vieux couvent)

• Vendredi (16 h à 19 h): Napierville (Centre communautaire)