Joindre un conseil d’administration, une idée pleine de sens

Joindre un conseil d’administration, une idée pleine de sens

Crédit photo : Depositphotos

Aimeriez-vous donner l’occasion à vos employés de développer leurs compétences tout en ayant un impact social?

Par la mise en place de mesures accommodantes, vous pouvez encourager et faciliter leur implication bénévole auprès des organismes de la région. Les avantages sont nombreux et les retombées importantes, au point où j’arriverai peut-être à vous convaincre de vous impliquer vous-même.

Un double impact

Le milieu culturel est formé en grande partie d’organismes à but non lucratif. Ces organisations comptent sur l’engagement de gens aux profils variés pour orienter la vision, protéger la mission, contribuer au potentiel de développement et assurer une saine gestion des avoirs. Être membre d’un conseil d’administration, c’est à la fois endosser le rôle d’ambassadeur pour l’organisme et devenir une partie prenante du milieu créatif dans lequel il évolue. L’impact de la participation des administrateurs bénévoles se répercute bien au-delà de l’organisation. La communauté entière profite de l’effervescence qui émane de l’entrepreneuriat culturel et créatif par une offre culturelle de proximité, le dynamisme du milieu de vie, les répercussions économiques dans la localité, le développement d’une identité régionale propre et la création d’un sentiment d’appartenance.

Plus qu’une bonne action

L’argument qui semble le plus attirant lorsque vient le temps de recruter les membres d’un C.A. s’avère la possibilité d’élargir son réseau de contacts. La participation à un C.A. constitue une occasion de développer des relations pérennes avec des gens influents, mais aussi de profiter du potentiel de références qui s’accroît avec la confiance.

Dans les réunions de C.A., les sujets abordés sont nombreux (planification stratégique, financement, marketing, communications, ressources humaines, projet de développement…) et permettent aux administrateurs d’acquérir de l’expérience et de développer de nouvelles connaissances. Il va sans dire que les professionnels de la relève en retirent une plus grande crédibilité et notoriété, en plus de pouvoir garnir leur C.V.

Joindre un C.A. demande bien souvent de sortir de sa zone de confort. Relever ce défi, tant personnel que professionnel, en vaut la chandelle, car en partageant son expertise, un administrateur se sent utile et valorisé en plus de faire avancer une cause ou une mission qui lui tient à cœur.

L’auteure Sabrina Brochu (sbrochu@culturemonteregie.qc.ca) est agente de développement de Culture Montérégie et coordonne le projet Arts Affaires Montérégie.

 

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des