Golf de Candiac : Appel à la mobilisation pour contrer le développement

Photo de Hélène Gingras
Par Hélène Gingras
Golf de Candiac : Appel à la mobilisation pour contrer le développement
Plus de 170 résidences sont voisines du Club de golf de Candiac. (Photo : Le Reflet - Archives)

Le Regroupement des résidents de Candiac (RCC) lance un appel à la mobilisation des citoyens pour contrer le développement immobilier sur le terrain du Club de golf Candiac, vendu à un promoteur. 

À lire aussi:

Fini le golf à Candiac

«Nous demandons aux citoyens de manifester leur désaccord face aux intentions de Groupe Maison Candiac. Le pouvoir est entre nos mains et il est essentiel que nous nous mobilisions pour que notre ville puisse continuer d’arborer fièrement son slogan Ma ville sous les arbres», déclare Marie-Josée Lanciault, porte-parole du regroupement.

Le RCC invite les citoyens à aimer sa page Facebook Protégeons l’espace vert du golf de Candiac en guise de prise de position.

Il salue par ailleurs la «réaction rapide de la Ville de Candiac». Par la voie du maire Normand Dyotte, la Municipalité a réaffirmé que le terrain demeurera sous zonage récréatif si tel est le souhait des citoyens.

«Nous plaçons notre confiance en notre maire», dit Mme Lanciault.

Le RCC estime qu’un projet résidentiel aura des répercussions importantes sur la qualité de vie des citoyens et leur santé globale en «faisant disparaître le principal îlot de fraîcheur de la ville, en plus de contribuer négativement à la lutte contre les changements climatiques».

Le regroupement se dit par ailleurs surpris de l’acquisition par le Groupe Maison Candiac étant donné que son propriétaire, Maryo Lamothe, a signé une pétition du RCC pour s’opposer à tout développement immobilier, il y a deux ans. C’est sa compagnie qui a construit le quartier résidentiel autour.

Confronté à sa signature, M. Lamothe a expliqué que «c’est sûrement à l’époque où il pensait que le golf pouvait être encore sauvé».

«Groupe Maison Candiac a longtemps comparé le golf aux poumons de la ville de Candiac dans ses campagnes marketing, reproche Mme Lanciault. Un projet immobilier, quel qu’ils soit, discrédite totalement ces propos et prouve que la réelle préoccupation de Groupe Maison Candiac n’est pas la qualité de vie des citoyens.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des