Fermeture et pertes d’emplois chez Rio Tinto Alcan à Beauharnois

Photo de Yanick Michaud
Par Yanick Michaud
Fermeture et pertes d’emplois chez Rio Tinto Alcan à Beauharnois
L'usine de Rio Tinto à Beauharnois cessera ses opérations dès cette fin de semaine. (Photo : Archives)

Une trentaine d’employés-cadres et syndiqués de chez Rio Tinto Alcan à Beauharnois subissent les foudres indirectes de la situation mondiale actuelle.

À lire aussi : Un coup dur pour les employés de Rio Tinto à l’approche des Fêtes

Ils perdront leur emploi, à tout le moins de manière temporaire, dès ce samedi 31 octobre.

«En raison de la forte compétition sur le marché des petits lingots de fonderie et d’un faible carnet de commandes pour ce produit, nous devons procéder à la fermeture du site de Beauharnois pour une durée indéterminée. La production cessera le 31 octobre», indique un porte-parole de Rio Tinto.

Ainsi, le faible carnet de commandes pour ce produit serait actuellement en cause, ce qui contraint les dirigeants à cesser la production du centre de coulée de Beauharnois.

«Nous allons accompagner les trente employés-cadres et syndiqués touchés par cette fermeture pour une durée indéterminée du site. La convention collective en place prévoit des options qui seront offertes aux employés pour diminuer les impacts de cette décision. Pour les employés-cadres, nous évaluerons diverses options avec eux», peut-on lire dans un communiqué émis par la compagnie qui trouve son siège social en Angleterre.

Quant aux employés, l’annonce leur a été faite, à l’interne, avant de fuir rapidement dans les médias.

L’usine de Rio Tinto Alcan à Beauharnois. (Archives)

Des réactions vives

La députée Claude DeBellefeuille s’est dite déçue de l’annonce par Rio Tinto Alcan de la fermeture indéterminée de leur centre de coulée de Beauharnois.

«Ce sont 30 employés et leur famille qui encaissent cette nouvelle. On nous annonce que la fermeture est temporaire: il est essentiel que ces bons emplois demeurent à Beauharnois», a-t-elle réagi.

Ainsi, dès l’annonce de la nouvelle, Claude DeBellefeuille, députée bloquiste de Salaberry-Suroît, a demandé une rencontre avec les représentants de RioTinto en compagnie du maire de Beauharnois afin de mieux comprendre cette décision. Cette rencontre devrait se tenir virtuellement en fin d’après-midi, lundi.

Des détails suivront.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Un coup dur pour les employés de Rio Tinto à l’approche des Fêtes - L'Information d'Affaires d'ici
2 mois

[…] À lire aussi : Fermetures et pertes d’emploi chez Rio Tinto à Beauharnois […]

trackback
Fermeture de Rio Tinto : Claude DeBellefeuille souhaite que les travailleurs soient soutenus - L'Information d'Affaires d'ici
2 mois

[…] députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille n’a pas mis de temps à réagir à l’annonce de Rio Tinto à Beauharnois concernant une fermeture dès la fin de la […]

trackback
RÉTRO 2020 - Fermeture et pertes d’emplois chez Rio Tinto à Beauharnois - Journal Saint-François
21 jours

[…] ont perdu leur emploi, à tout le moins de manière temporaire. La fermeture a été annoncée le 26 […]