Encourager les femmes leaders

Photo de Valérie Lessard
Par Valérie Lessard
Encourager les femmes leaders
Marie-Claude Viau, responsable du programme Femmes Leaders à l’Institut de leadership en gestion. (Photo : Gracieuseté)

Les entreprises auraient tout intérêt à permettre à plus de femmes d’accéder à des postes de haute direction. Une diversité des visages et de la gestion peut être payante.

Selon un rapport de l’Institut Global McKinsey en 2017, au Canada, seulement 25 % des postes de vice-présidence et 15 % des postes de présidence et de direction générale étaient occupés par des femmes. Pourtant, leur présence en entreprise fait ses preuves. Les entreprises à haut rendement ont tendance à avoir un nombre élevé de femmes dans des postes de leadership, indique le rapport.

Pour Marie-Claude Viau, vice-présidente, services aux entreprises à l’Institut de leadership en gestion, cette performance féminine peut s’expliquer par la motivation que créent les modèles féminins. «Quand on sent qu’on croit en toi ou qu’on a fait confiance à des femmes, toi, comme employée, tu as le goût de donner ton 100 %», souligne-t-elle.

Dans l’espoir d’en inspirer à gravir le fameux plafond de verre, Mme Viau et son équipe lance cet automne le nouveau programme Femmes Leaders.

La force des femmes leaders

Les femmes abordent la gestion d’une manière différente que leurs homologues masculins. «Elles ont tendance à faire plus de la gestion horizontale que verticale, souligne Mme Viau. C’est un style de gestion plus collaboratif. Elles ont généralement la grande qualité de savoir bien s’entourer.»

Le défi est d’oser «le branding personnel». «Il ne faut pas être gênée de se mettre de l’avant. Pourtant c’est moins bien vu chez la femme que chez l’homme», mentionne-t-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des