Développement économique à Boucherville: faire du parc industriel un «contributeur à la qualité de vie»

Développement économique à Boucherville: faire du parc industriel un «contributeur à la qualité de vie»

ÉCONOMIE. Avec plus de 550 entreprises, le parc industriel de Boucherville – à pleine capacité – est l’un des plus importants au Québec. Le défi à venir et déjà entamé réside ainsi davantage dans le redéploiement et les investissements des entreprises déjà implantées.

«Sur le plan du développement économique, il y a quand même de beaux investissements dans un contexte où ce ne sont pas de nouveaux pieds carrés. On parle d’ajouts d’annexes ou d’étages, de nouvelles entreprises qui remplacent des anciennes. Il faut être créatif», évoque le maire Jean Martel.

«On n’a pas autan de place que Longueuil et Varennes. Ce que eux vivent, on l’a vécu il y a 40 ans», souligne-t-il, applaudissant la vision du maire Clovis Langlois et de ses succesrurs, qui ont doté Boucherville d’une importante «réserve foncière de pieds carré » près de l’autoroute 20 pour miser sur son développement industriel.

Pour illustrer le dynamisme du secteur économique depuis les deux dernières années, M. Martel donne l’exemple du domaine de l’hébergement, avec des projets tels que l’agrandissement de l’hôtel Mortagne et l’acquisition du terrain qui abritait le restaurant le Voyageur par Hôtel Impéria.

La construction de 340 unités pour aînés par Groupe Maurice se terminera prochainement «Dans le cas de Groupe Maurice, 80% des résidents viennent de Boucherville. Ça répond à un besoin. On ne fait pas du développement pour du développement, on a d’ailleurs beaucoup de pression pour ne pas aller trop vite.»

«Et ça libère 275 bungalows pour de nouvelles familles, poursuit-il. Ce sont des façons différentes de faire les choses. On fait un style de développement où pas en train d’investir massivement dans les infrastructures, mais on redéveloppe dans ce qui existe déjà.»

De tels projets n’entraînent d’ailleurs pas de dépenses en aqueduc ou asphalte pour la ville, puisque toutes les installations sont déjà aménagées.

En ne se lançant pas dans le développement à tout prix, en créant des emplois de qualité pour répondre à la demande de plus en plus grande des résidents qui veulent aussi travailler à Bouchervillle, la Ville fait de son parc industriel un «contributeur à la qualité de vie» et de cette qualité de vie un enjeu majeur, estime Jean Martel.

Éviter que la force ne devienne pas une faiblesse

La proximité avec d’importants axes routiers, ainsi que le transport aérien et ferroviaire sont autant d’atouts pour le développement du parc industriel de Boucherville, et plus largement de l’ensemble de la région.

Mais cette force ne doit pas devenir une faiblesse, prévient le maire, alors que la congestion routière pourrait faire reculer des entreprises.

«Il faut faire en sorte que cette force devienne encore plus importante et attrayante pour ceux qui viennent s’installer à Boucherville », est-il d’avis.

M. Martel identifie également la pénurie de main-d’œuvre, qui affecte plusieurs entreprises du secteur industriel, comme un important enjeu sur lequel les villes devront se pencher, afin de favoriser la pleine productivité des entreprises.

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des