Des kiosques de fruits et légumes à vocation entrepreneuriale

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Des kiosques de fruits et légumes à vocation entrepreneuriale
(Photo : Audrey Leduc-Brodeur - L'Information d'affaires d'ici)

Louis Vallerand a l’ambition de lancer son entreprise. À 20 ans, il a déjà un pied dans le milieu entrepreneurial grâce à une initiative qui allie la relève… et la vente de fruits et légumes!

Le jeune homme originaire de l’Île-Perrot gère près de six kiosques saisonniers sur la Rive-Sud de Montréal, dont un à Saint-Constant et deux à Sainte-Catherine. Le concept, présenté sous le nom d’Au p’tit marché, est l’idée de Jean-Mathieu Touchette-Viau, un ami de Louis Vallerand.

«Il offre des franchises de kiosques étudiants à des jeunes qui veulent se lancer en affaires, explique-t-il. Il m’a proposé d’élargir le marché de la Rive-Sud, étant donné qu’il est de la Rive-Nord. Ça me permet de développer des atouts dans le milieu et de me familiariser avec différents aspects, comme la gestion des stocks et les horaires des employés, par exemple.»

Approvisionnement des produits, administration, bilan financier; l’entrepreneur de 20 ans voit à toutes les tâches généralement effectuées par le patron.

«C’est idéal pour les jeunes entrepreneurs qui veulent faire leurs premiers pas dans le milieu», fait-il valoir.

L’initiative d’Au p’tit marché a d’ailleurs plu à l’ancien Dragon Serge Beauchemin qui est devenu le mentor de Jean-Mathieu Touchette-Viau, souligne le jeune homme.

Financer ses études

L’étudiant confie qu’il ne compte plus les heures de travail investies dans la réussite de ses kiosques. Il sait néanmoins que ses efforts se reflètent dans son portefeuille, puisque l’argent de la vente des fruits et légumes sert à financer ses études. Il en va de même pour les autres franchisés.

«J’étudie moi-même en entrepreneuriat à l’Université du Québec à Montréal présentement et ça m’aide beaucoup», souligne-t-il.

Louis Vallerand prend ainsi grand soin de ses étals garnis de fraises, de maïs, de concombres et d’autres produits frais du Québec. Il espère accueillir des clients jusqu’à l’automne, afin que ces derniers puissent profiter des courges et des citrouilles.

«Je suis fier de vendre des produits locaux. Les gens sont heureux de venir nous voir.» -Louis Vallerand

Trois adresses

  • Dépanneur Couche-Tard, boul. Monchamp, à Saint-Constant
  • Dépanneur l’Arrêt, boul. Saint-Laurent, à Sainte-Catherine
  • Métro Cardinal, boul. Saint-Laurent, à Sainte-Catherine
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des