Des investissements records à Salaberry-de-Valleyfield

Des investissements records à Salaberry-de-Valleyfield

Le producteur TGOD a entrepris la construction d’installations de 970 000 pieds carrés à Valleyfield, en mesure de produire 116 000 kg de cannabis biologique haut de gamme.

Crédit photo : (Photo - capture d'écran)

Salaberry-de-Valleyfield est en voie de connaître une année record en termes d’investissements industriels, commerciaux et résidentiels.

«C’est une grosse année, se réjouit le maire Miguel Lemieux. On n’a pas vu une telle croissance depuis que des entreprises comme CEZinc et Goodyear s’étaient implantées chez nous dans les années 1960.»

Déjà, depuis le 1er janvier, la Ville enregistre 411 M$ d’investissements, et ce uniquement dans le secteur industriel. De ceux-ci, on note l’implantation du producteur de cannabis TGOD (180 M$), dont les installations dépasseront en superficie le nouveau centre de distribution IKEA de Beauharnois.

Selon le directeur du Développement économique de la Ville Yvon Daoust, Valleyfield attire l’attention des investisseurs à cause de certains facteurs déterminants: son pôle logistique de transport; la présence du port de Valleyfield; l’accès au réseau d’électricité et de gaz naturel; de l’eau brute d’excellente qualité; et surtout, plus de 3 millions de pieds carrés de terrains prêts à construire.

«Ici, une entreprise comme Solargise [entreprise de panneaux solaires qui projette 2,3 G$ d’investissement au Québec] peut démarrer son projet sans attendre un dézonage. De plus, le parc industriel Perron compte plusieurs entreprises qui assurent des contrats de sous-traitance industrielle à proximité», indique M. Daoust.

La Ville assure également un suivi auprès des entreprises déjà implantées chez elle, afin d’éviter l’annonce de fermetures qu’on n’aurait pas vu venir.

Cette croissance entraîne ses effets sur les développements du commerce et de la construction résidentielle. On prévoit la construction de plus de 400 unités de logement durant l’année.

De plus, Salaberry-de-Valleyfield connaît un développement marqué de ses activités récréotouristiques du centre-ville (dont un nouvel hôtel flottant), qui en font une destination prisée pour les plaisanciers.

Le producteur TGOD a entrepris la construction d’installations de 970 000 pieds carrés à Valleyfield, en mesure de produire 116 000 kg de cannabis biologique haut de gamme. <@

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des