Décès accidentel de l’homme d’affaires varennois: Marc Desmarais, un être passionné

Décès accidentel de l’homme d’affaires varennois: Marc Desmarais, un être passionné
(Photo : Gracieuseté)

Les hommages se succèdent depuis l’annonce du décès d’une des personnes les plus appréciées de la communauté sportive et du milieu des affaires varennois. Marc Desmarais a perdu la vie en pratiquant le motocross, une de ses grandes passions.

Depuis 1997, Marc Desmarais investissait une partie de ses énergies dans la gestion de Desmarais Sports, un point de rencontre pour les amateurs de ski, de vélo et autres disciplines prisées tant par les amateurs de plein air que ceux qui favorisent plutôt les sensations fortes.

Ayant étudié en génie mécanique, Marc avait travaillé dans l’industrie de l’aéronautique avant de se lancer en affaires.

Après avoir appris la triste nouvelle, plusieurs amis, employés, compétiteurs et clients du commerce ont souligné la gentillesse et le dévouement «d’un homme-ado qui croquait dans la vie», mentionnera un homme à propos de celui en qui il voyait un «ami de tous».

Pour sa part, le Challenge Quebec Motocross a offert ses sympathies aux proches de Marc Desmarais. «Le Challenge tient à souhaiter ses plus sincères condoléances aux parents, amis et compétiteurs de Marc Desmarais qui est malheureusement décédé [des] suites de son accident à Desbiens le 19 juillet. Tu vas nous manquer Marc. Godspeed #702», ajoutera-t-on en référence au numéro que portait le l’adepte de moto lors des compétitions.

Un grand vide

Au-delà de la communauté varennoise qui a perdu un de ses leaders, les membres de la famille ont été ébranlés par les récents événements.

«Tu nous quittes trop rapidement, à un moment où je commençais tout juste à ne plus craindre les blessures de motocross, a partagé Mario Desmarais, le frère de Marc sur le site de l’entreprise que ce dernier a fondé. Je me disais que tu devais maintenant être immunisé à ton âge, après toutes ces années et toutes ces blessures. Tu nous manqueras assurément beaucoup. Tu laisseras un grand vide dans ma vie. (…) Tu seras toujours mon petit-frère et tu seras toujours bien présent à mes côtés.»

Après avoir passé quelques jours dans le coma, l’homme d’affaire et fier compétiteur a rendu l’âme à l’hôpital de Chicoutimi jeudi, le 30 juillet dernier à l’âge de 52 ans.

Outre son frère Mario, il laisse notamment dans le deuil son fils Zachary avec lequel il partageait sa grande passion pour la moto ainsi que ses parents Hugues et Line et sa compagne Cindy Allard.

Texte de Steve Martin – Initiative de journalisme local – La Relève

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des