COVID-19 : des fermetures d’entreprises inévitables et une économie en transformation dans le Roussillon

Photo de Hélène Gingras
Par Hélène Gingras
COVID-19 : des fermetures d’entreprises inévitables et une économie en transformation dans le Roussillon
La COVID-19 change la façon de faire des affaires pour certaines entreprises. (Photo : Depositphotos)

Comment se porte l’économie locale à l’heure de la deuxième vague? Josyane Desjardins, directrice du développement économique à la MRC de Roussillon, remarque une «recrudescence des demandes d’aide et plus de détresse» de la part des entrepreneurs.

En plus de ses propres subventions, la MRC administre différents programmes d’aide d’urgence du gouvernement provincial et fédéral, afin d’aider les gens d’affaires à surmonter la crise économique liée au coronavirus. Malgré tout, «il y aura malheureusement des fermetures d’entreprises», entrevoit-elle.

Josyane Desjardins (Photo gracieuseté)

«Les impacts se verront, non seulement dans l’immédiat, mais aussi à plus long terme, poursuit Mme Desjardins. Les entreprises bénéficient actuellement de nombreux programmes d’aide qui diminueront avec le temps, d’où les impacts retardés dans certains cas.»

Néanmoins, elle estime que la région saura tirer son épingle du jeu parce qu’elle est en croissance, malgré le ralentissement économique actuel.

Vers une économie de changement

La situation permet, selon Josyane Desjardins, de développer une économie de changement dans la MRC de Roussillon et la région montréalaise. Celle-ci se traduit de plusieurs façons:

– Des stratégies de relance axées davantage vers une économie verte et plus durable;

– Le mouvement de l’achat local qui transforme les façons de vendre pour les commerçants (commerce électronique) et d’acheter pour les citoyens;

– Des entreprises qui ont transformé leur modèle d’affaires, tels les restaurants qui font maintenant des plats pour emporter;

-L’accélération de projets en lien avec la commercialisation de produits agroalimentaires produits ici pour les vendre aussi ici;

– Les difficultés d’approvisionnement des entreprises à l’international obligeant les entreprises à trouver des fournisseurs plus locaux;

– À l’échelle montréalaise, la prospection d’entreprises à l’international qui est moins orientée vers l’aérospatiale ou le tourisme et davantage vers le commerce électronique, la cybersécurité, la biopharmaceutique, technologies de la santé, etc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires