Bombardier Aéronautique : des effets positifs pour Groupe Meloche

Par Mario Pitre
Bombardier Aéronautique : des effets positifs pour Groupe Meloche
La vente des activités de fabrication d’avions de Bombardier à Airbus, notamment ceux de la Cseries, devrait s’avérer positive pour Groupe Meloche. (Photo : Archives)

La fin des activités du géant Bombardier dans l’industrie aéronautique s’annonce néanmoins positive pour Groupe Meloche, de Salaberry-de-Valleyfield, qui fournit des composantes d’aérostructures et d’aéromoteurs à différentes entreprises de ce secteur.

C’est du moins l’avis du président et chef de la direction de Groupe Meloche, Hugue Meloche, à qui nous avons posé la question jeudi dernier.

« L’annonce d’aujourd’hui est positive pour Groupe Meloche, explique M. Meloche. Depuis que Bombardier a cédé le contrôle de la CSeries (maintenant A220) à Airbus, nous avons obtenu plusieurs nouveaux contrats de Airbus Canada. En achetant 100% du programme A220, nous pensons que Airbus est en position d’investir davantage dans le programme afin d’augmenter les cadences de production, ce qui aura un impact très favorable pour nous et pour toute l’industrie québécoise d’aéronautique. »

Selon le p.d.g. de Groupe Meloche, ces changements sont d’autant plus prometteurs pour une autre raison « La vente des actifs de production du A220 de l’usine Bombardier St-Laurent à Stelia (filiale de Airbus) nous place en position favorable, étant donné que Stelia est déjà un client de Groupe Meloche. »

Hugue Meloche, président et chef de direction de Groupe Meloche. (Photo Archives)

Rappelons que Airbus, le gouvernement du Québec et Bombardier ont annoncé la conclusion d’une nouvelle gouvernance autour du programme A220, selon laquelle Bombardier a transféré sa participation résiduelle dans la Société en commandite Airbus Canada à Airbus et au gouvernement du Québec.

Cet accord fait en sorte que Airbus détient une participation de 75% dans Airbus Canada, responsable du programme A220, alors que 25% est détenu par le gouvernement du Québec.

L’entreprise Groupe Meloche de Salaberry-de-Valleyfield compte cinq sites de production depuis l’acquisition de Techniprodec, de Montréal-Est, en novembre 2019. Avec cette acquisition, Groupe Meloche est devenue l’une des plus importantes PME en aéronautique au Québec. Elle fait passer à 300 le nombre de ses employés, en plus de générer des ventes annuelles d’environ 90 M$.

Son plus important client demeure GE Aviation, sans oublier UTC (maison mère de Pratt & Whitney), la française Safran, de même que certains fournisseurs de Bombardier comme Mitsubishi, Triumph, entre autres. Trois de ses sites de fabrication sont situés à Salaberry-de-Valleyfield et un autre à Bromont.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des