Bilan 2018: le secteur minier se porte bien, mais des irritants persistent

Bilan 2018: le secteur minier se porte bien, mais des irritants persistent

Crédit photo : Depositphotos

L’Association minière du Québec (AMQ) dresse un bilan somme toute positif de la dernière année, tout en réitérant que le Québec doit mieux tirer son épingle du jeu pour attirer de nouveaux projets miniers.

L’AMQ se réjouit de la reprise des activités à la mine Lac Bloom de Minerai de fer Québec et de l’envoi vers les marchés du premier chargement de la mine de North American Lithium, seule mine de lithium en opération en Amérique. La poursuite du développement des projets de Mines Agnico Eagle (Akasaba Ouest), de Nouveau Monde Graphite (Matawinie), de Nemaska Lithium (Whabouchi), de Sayona Québec (Authier) et de Ressources Falco (Horne 5), l’agrandissement de la mine Canadian Malartic, tout comme la conclusion de partenariats commerciaux entre Arianne Phosphate et différents clients, laissent entrevoir de belles perspectives pour l’année à venir. Toutefois, trop peu de nouveaux projets sont sur la planche à dessin, ce qui inquiète l’Association.

Les sociétés minières ont tout de même continué à investir au Québec, contribuant ainsi à la prospérité socioéconomique de toutes les régions. En effet, selon les prévisions de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), ce sont 3,57G$ que les compagnies minières auraient investis en 2018 dans leurs différents sites et projets miniers, contre 3 G$ en 2017. Parmi les sociétés ayant contribué à ce bilan, nommons entre autres Eldorado Gold qui prévoit faire entrer sa mine Lamaque en production commerciale en 2019.

«Malgré des fluctuations dans le prix de différents métaux, l’année 2018 n’aura pas apporté de grands bouleversements, résume la présidente-directrice générale de l’AMQ Josée Méthot. Les enjeux liés à la main-d’œuvre et à l’automatisation auront entre autres occupé davantage de place que par le passé, alors que l’acceptabilité sociale des projets et l’accès au territoire auront continué à occuper l’AMQ et ses membres afin de permettre un développement minier harmonieux et porteur de prospérité à long terme.»

(Source: Association minière du Québec)

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des