Assurer la sécurité des travailleurs du secteur agroalimentaire grâce au Fonds d’urgence pour la transformation

Assurer la sécurité des travailleurs du secteur agroalimentaire grâce au Fonds d’urgence pour la transformation
(Photo : Capture d'écran)

La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada Marie Claude Bibeau a visité la coopérative Exceldor de Saint-Bruno-de-Montarville, le 4 septembre, pour annoncer un certain nombre des projets initiaux financés par le Fonds d’urgence pour la transformation, qui s’élève à 77,5 M$.

Le Fonds d’urgence pour la transformation est axé sur les projets qui aideront les entreprises à répondre aux besoins en matière de santé et de sécurité qui sont urgents pour les travailleurs des secteurs agroalimentaires subissant les répercussions de la COVID-19 et vise particulièrement à aider les établissements de transformation de la viande.

«Les travailleurs du secteur agroalimentaire, en particulier ceux qui travaillent dans la transformation de la viande, ont fait face à de nombreux défis durant cette pandémie, et le gouvernement est là pour les soutenir, a indiqué la ministre. Il est primordial d’assurer la sécurité de ces travailleurs essentiels pour continuer d’offrir des aliments salubres et de grande qualité à l’ensemble de la population canadienne.»

À l’échelle nationale, 32 projets au total ont été approuvés jusqu’ici, ce qui représente un financement pouvant atteindre 10,54 M$. Ce financement aide les entreprises à acheter de l’équipement de protection individuelle réutilisable, des stations de lavage des mains et des écrans protecteurs, à modifier les lignes de production pour permettre la distanciation physique, à élaborer des formations supplémentaires et à adopter d’autres mesures nécessaires pour protéger les employés contre la COVID-19. Tous les projets restants sont en cours d’évaluation et seront achevés au cours des prochaines semaines.

La ministre Bibeau a fait cette annonce pendant sa visite des installations de la coopérative Exceldor, qui a obtenu un financement pouvant atteindre 262 500$ afin d’acheter de l’équipement de protection individuelle (EPI) et d’installer du matériel pour assurer l’éloignement physique de ses travailleurs.

«Le soutien annoncé par le gouvernement fédéral était attendu et est très apprécié, a affirmé le président-directeur général d’Exceldor René Proulx. Malgré les nombreux défis liés à la COVID-19 au cours des derniers mois, nous sommes parvenus à rester debout pour continuer de nourrir les Canadiens. J’aimerais remercier tous nos employés qui prennent leur travail à cœur et qui demeurent en poste en dépit des circonstances. Nous maintenons notre engagement à offrir un milieu de travail adapté aux conditions de pandémie actuelles et à protéger ainsi la santé de nos employés.»

Au Québec, un total de sept transformateurs alimentaires ont vu leur projet approuvé jusqu’ici, ce qui représente un financement pouvant atteindre 1,8 M$ pour soutenir leurs efforts en vue de protéger leurs employés. Ces entreprises sont Exceldor, Sunnymel Limited Partnership, Breton Tradition 1944, Oly-Robi Transformation, Saputo Produits Laitiers Canada, Serres Toundra et Montpak International.

(Source: Agriculture et Agroalimentaire Canada)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires