ALEAS: gérer le risque des mobilités internationales

ALEAS: gérer le risque des mobilités internationales

Le cofondateur et directeur de la recherche et des projets chez ALEAS Éric Lefebvre

Crédit photo : Jean Laramée - L'Information d'affaires Rive-Sud

L’entreprise de Longueuil ALEAS, qui a remporté le prix Leadership au concours LADN Montérégie 2018, facilite les projets de mobilité internationale d’organisations diverses en offrant une gamme complète de services en réduction et en gestion de risques.

Fondée en 2016 par Éric Lefebvre et Marie-Claude Du Cap, la compagnie s’inscrit dans un contexte où les gens bougent de plus en plus à travers le monde. Ses services s’adressent aux organisations qui se déplacent à l’international pour toutes sortes de projets.

«On fait de la gestion du risque en mobilité internationale, par exemple pour une entreprise ou une école qui veut se déplacer à l’étranger pour y faire un projet, précise le cofondateur et directeur de la recherche et des projets Éric Lefebvre. On étudie les déplacements qu’ils vont faire, c’est-à-dire dans quel pays, dans quel contexte et de quelle façon, et on émet des recommandations par rapport à la sécurité. Au besoin, on développe des plans de formation, des procédures et des politiques à l’interne.»

Préparer les déplacements à l’étranger

Toute entreprise canadienne qui fait du développement et du démarchage au Canada ou à l’international doit satisfaire aux exigences du devoir de diligence. La législation fédérale impose aux institutions, organisations et entreprises la mise en place de plans d’atténuation des risques et de mesures d’urgence lors des déplacements.

Parmi les clients d’ALEAS, on compte des cégeps, commissions scolaires, universités, organisations de coopération et de développement international et certaines entreprises privées.

«Les organisations doivent s’assurer que le personnel et les élèves qui partent à l’étranger soient formés pour adopter des pratiques sécuritaires et que l’organisation soit préparée à prévenir et à gérer les situations de risques si elles devaient survenir», renchérit M. Lefebvre.

Dans les prochaines années, l’entreprise souhaite renforcer sa position au Québec et se positionner sur le marché canadien dans ses deux secteurs prioritaires, soit le secteur scolaire et celui des affaires.

Commenter cet article

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des