Actualités
Développement

Les serres de Cannara Biotech pourraient produire à pleine capacité d’ici deux ans

dimanche le 26 décembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 08 février 2022
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

Le maire Miguel Lemieux a souhaité la bienvenue au pdg de Cannara Biotech, Zohar Krivorot, lors d’une récente visite des installations. (Photo: Journal Saint-François - Mario Pitre)

Le pdg du producteur de cannabis Cannara Biotech, Zohar Krivorot, a ouvert les portes des installations récemment acquises par l’entreprise, boulevard Gérard-Cadieux à Salaberry-de-Valleyfield, en présence d’élus municipaux et intervenants du secteur économique.

Les immenses serres qui s’étendent sur plus d’un million de pieds carrés demeurent aussi impressionnantes que lors de la première visite organisée par TGOD en février 2019.

Cannara a fait l’acquisition du site en juin dernier au coût de 27 M$, pour lequel l’entreprise a injecté un investissement supplémentaire de quelque 18 M$. Une aubaine lorsqu’on constate que TGOD avait aménagé le complexe au coût de 250 M$ il y a à peine quelques années.

«Il s’agit d’un site d’une qualité remarquable qui a tout pour hisser au sommet de son industrie l’entreprise qui a la chance d’en être l’opérateur», a commenté le maire Miguel Lemieux, en qualifiant les installations de « Ferrari du domaine des serres… c’est comme prendre le départ au volant de la voiture la plus rapide du peloton.»

Le pdg de Cannara Biotech, Zohar Krivorot, a indiqué que l’objectif de l’entreprise était développer le site par étapes, à raison d’une chambre de production par mois.

«D’ici le mois de mai, on devrait avoir mis en opération les 6 premières chambres de production sur un total de 24.» Ce qui laisse croire que si les ventes progressent au même rythme, le site devrait fonctionner à pleine capacité d’ici deux ans.

M. Krivorot a expliqué que le site campivallensien servait à faire pousser les boutures conçues aux installations que possède Cannara à Farnham. 

« Les bébés sont amenés ici au bout de 14 jours puis se développent durant 77 jours avant d’être retournés à Farnham, explique-t-il. L’autoroute 30 est très avantageuse pour nous à cet égard et on constate une belle synergie entre les deux sites.»

Selon lui, les installations du boul. Gérard-Cadieux permettent à Cannara de répondre à ses trois impératifs que sont la constance, la qualité et le prix des produits qui portent sa signature. 

La production a déjà débuté dans les premières chambres de production qui s’étendent à perte de vue. (Photo : Journal Saint-François - Mario Pitre)

Cannara Biotech produit des fleurs de cannabis et des produits dérivés de qualité supérieure. Ses produits, tels que Tribal, Nugz et Orchid CBD, sont distribués au Québec à la SQDC et en Ontario. Ces divers produits sont tous testés par un laboratoire indépendant afin d’en garantir la qualité, a assuré M. Krivorot.

Pour ce qui est des emplois offerts chez Cannara, une importante première opération de recrutement débutera sous peu avec 170 postes à pourvoir progressivement. 

Préposés à l’entretien et assainissement, préposés à la lutte intégrée (IPM), préposés à la culture ou encore associés assurance qualité… « Notre industrie étant nouvelle, les postes requièrent surtout des aptitudes et des savoirs, ce qui offre de belles opportunités de reconversion professionnelle. Nous recherchons par exemple des candidats pleins d’énergie, physiquement en forme, soucieux des détails ou ayant une formation en horticulture et le pouce vert ou des personnes ayant un intérêt pour l’horticulture en général, habiles de leurs mains ou encore méticuleuses, ayant une formation en science ou en production/transformation de cannabis », a indiqué le pdg.