Actualités

VIDÉOS - Lancement d’une campagne de promotion des fruits et légumes à La Prairie

mercredi le 06 octobre 2021
Modifié à 14 h 59 min le 06 octobre 2021
Par Guillaume Gervais

Christian Dubé, Mélissa Bédard et Sophie Perreault, présidente de l’AQDFL, qui a été fondée en 1947. (Photo: Le Reflet – Guillaume Gervais)

L’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes (AQDFL), accompagnée du député provincial de La Prairie Christian Dubé, a lancé une campagne de promotion de ses produits au Complexe le Partage à La Prairie, le 27 septembre. 

L'événement s'est déroulé dans le stationnement du Complexe le Partage à La Prairie. (Photo: Le Reflet - Guillaume Gervais)

Pour l’occasion, la présidente-directrice générale de l’AQDFL, Sophie Perreault, le ministre de la Santé et la chanteuse et porte-parole de la campagne «Les fruits et légumes qu’on aime», Mélissa Bédard, ont pris la parole pour rappeler l’importance de la consommation des fruits et légumes dans l’adoption de saines habitudes de vie.  

«Je suis heureux de pouvoir participer à cet événement avec le Complexe le Partage, a confié M. Dubé. Ça prend des partenaires comme eux pour être en mesure d’amener les ressources alimentaires sur le terrain.»

L’AQDFL remettra aux familles du Québec 1 000 boîtes de fruits et légumes issus de producteurs locaux. La distribution de 50 d’entre elles sera assurée par l'organisme qui vient en aide aux familles du secteur Kateri. 

Le ministère de la Santé a mandaté l’association afin qu’elle fasse de la recherche sur le terrain et qu’elle mette en place des groupes de discussions à propos des saines habitues de vie, formés d’intervenants communautaires et de familles.

La Santé publique ne s’occupe pas seulement de la gestion de la COVID-19, contrairement à ce que certains Québécois peuvent penser depuis deux ans, a fait remarquer le député.

Celui-ci se dit persuadé que la campagne de sensibilisation donnera des astuces aux citoyens afin qu’ils modifient leurs habitudes de consommation en ajoutant ces aliments à leur menu.

La mission de la campagne

Selon l’AQDFL, 53% de la population québécoise ne consomment pas assez de fruits et légumes au quotidien. L'organisme note un écart important entre les ménages à faible revenu et les plus nantis.

Pour démontrer que l’achat de fruits et légumes n’a pas d’impact sur la facture d’épicerie, l’équipe attitrée à la campagne a parcouru les circulaires des épiceries locales à la recherche de rabais. Après avoir déniché les meilleures offres du mois de septembre, elle a calculé qu’un citoyen peut se procurer 138 portions de fruits et légumes du Québec pour seulement 20$.

«En raison de la pandémie, il y a des fluctuations de coût non négligeables pour ces aliments, mais il existe bel et bien des moyens de les consommer à un prix très abordable», a indiqué Mme Perreault.

Elle ajoute que les familles plus vulnérables ont une idée préconçue que ces aliments coûtent cher. Elles sont réticentes à les acheter, puisqu’elles veulent éviter le gaspillage alimentaire en raison de leur faible revenu, a-t-elle expliqué.

«Les gens savent que les fruits et légumes sont bons pour la santé, mais ils veulent des trucs pour les intégrer dans leur quotidien.»

-Sophie Perreault, présidente-directrice générale de l’AQDFL

Des astuces

Pour sa part, Mélissa Bédard a fait savoir qu'elle intègre le plus possible des fruits et légumes dans l’alimentation de ses enfants.

«Je suis mère de trois filles et belle-maman également, donc il est important pour moi de trouver des astuces afin qu’ils adoptent une alimentation saine, et ce, dans le plaisir», a renchéri la chanteuse, qui a partagé l’une d’elles. 

«Quand je vais à la fruiterie avec ma fille, je lui donne 20$ et je lui demande d’acheter les fruits qu’elle veut. Les enfants ont tendance à mieux les apprécier s’ils font leur propre choix.»

Elle a noté un effet boule de neige sur ses amis à l’école qui ont été influencés par cette pratique, raconte-t-elle.